Blog entrepreneur

7 ERREURS FRÉQUENTES À ÉVITER LORS DE SA CRÉATION D’ENTREPRISE

Posted On septembre 19, 2023 at 10:53 pm by / No Comments

7 ERREURS FRÉQUENTES À ÉVITER LORS DE SA CRÉATION D’ENTREPRISE

 

Les 7 erreurs fréquentes à éviter lors de sa création d'entreprise artisanale en ligneIl y a quelques années, j’ai eu l’idée de vendre mes propres créations et d’ouvrir une boutique en ligne. Je suis passionnée de couture depuis mon enfance, alors j’ai eu envie de me lancer dans la création d’entreprise pour vendre mes produits faits main

 

Aujourd’hui, il existe des solutions faciles pour ouvrir rapidement sa boutique en ligne. Après quelques recherches, je me suis rapidement lancée dans l’aventure. Au début, créer sa propre entreprise était une expérience très excitante et stimulante. Je m’y suis lancée avec passion, mais sans aucune expérience dans l’entrepreneuriat.

 

L’enthousiasme du début s’est progressivement évaporé face à différentes difficultés rencontrées et à des résultats décevants. Sans expérience préalable, j’ai commis beaucoup d’erreurs de débutant.

 

En lisant cet article, vous apprendrez à éviter les pièges les plus fréquents dans la création d’une entreprise artisanale. En apprenant de mes erreurs, vous gagnerez en efficacité et construirez une entreprise créative à succès plus rapidement.

 

Voici donc les sept erreurs les plus fréquentes à éviter lors de la création de votre boutique en ligne. Ne perdez pas du temps précieux et apprenez comment vendre vos créations dès aujourd’hui !

 

 

1 | JE VENDS CE QUE J’AIME

Être passionné et avoir du plaisir à créer ses propres produits est une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant. Vendre en ligne nécessite de bien comprendre son marché et sa clientèle cible

 

Une bonne idée d’entreprise ne démarre pas de ce qui vous plaît personnellement, mais d’un besoin de votre clientèle cible. Vous n’êtes PAS votre futur client. 

 

J’ai démarré par la vente de robes de Barbie. Après avoir créé quelques modèles que j’ai rapidement mis en ligne, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir qu’une boutique concurrente vendait également de belles robes mais à des tarifs bien inférieurs. J’avais mal évalué l’état de la concurrence dans ma catégorie de produits.

 

Ensuite, comme je fabriquais déjà des attaches tétines pour mes filles, j’ai décidé d’en mettre en vente sur ma boutique en ligne. Les ventes étaient rares, tout simplement parce que les gens achetaient davantage d’attaches tétines personnalisables avec des perles que le type d’attaches que je proposais.

 

En partant uniquement d’idées de produits qui me plaisaient et sans bien étudier mon marché, j’étais parti sur la vente de produits qui n’avaient pas de forts potentiels de vente. Pour espérer bien vendre, il faut donc s’intéresser aux produits pour lesquels il y a de la demande et sur lesquels l’on sera capable de se positionner par rapport à la concurrence.

 

N’essayez pas de réinventer la roue et ne partez pas de zéro dans votre création d’entreprise ! Inspirez-vous de ce qui fonctionne déjà chez vos concurrents et créez des produits similaires tout en y ajoutant votre touche personnelle. J’ai par exemple remarqué que les chouchous pour les cheveux redevenaient tendance en ce moment. C’est donc le type de produit que j’ai décidé d’ajouter à ma boutique tout en réfléchissant à des modèles avec une esthétique qui correspond à ma marque et qui me démarquera de mes concurrents. 

 

 

2 | UNE IDENTITÉ DE MARQUE PAS ASSEZ RECONNAISSABLE

L’identité visuelle d’une marque… une notion méconnue au début de ma création d’entreprise ! Et pourtant très importante.

 

L’identité de marque fait référence à un ensemble d’éléments qui permettent à une personne d’identifier aisément et rapidement une marque. Il s’agit du logo de la marque, de sa charte graphique, de ses valeurs, de son positionnement sur son marché, mais aussi de sa personnalité et du ton qu’elle utilise dans ses communications.

 

Même si vous pouvez commencer à vendre sur votre boutique en ligne sans avoir totalement défini votre identité de marque, il reste nécessaire de l’avoir travaillé a minima dès votre démarrage.

 

Prenez le temps de réfléchir à la marque que vous souhaitez créer. Quelles couleurs, quel logo, quel ton… souhaitez-vous associer à votre marque ? Rassemblez sur une feuille A4 toutes les idées d’éléments qui définissent votre marque et gardez cette feuille à portée de main pour que tout document que vous créerez (fiches produits, publications sur les réseaux sociaux…) respecte l’identité de marque que vous aurez définie.

 

 

3 | DES PRIX TROP BAS

Je ne compte plus le nombre de témoignages de jeunes entrepreneurs qui avouent avoir sous-estimé leurs prix au début. Cette erreur est un *classique* !

 

Pour attirer les clients et vendre davantage, la tentation de se démarquer par des prix inférieurs est grande. Mais cette stratégie n’est pas forcément la bonne. Explication : je suis au restaurant et on me propose la carte des vins. J’ai le choix entre trois types de bouteilles avec le tarif le plus bas, le tarif moyen et le tarif le plus haut. Psychologiquement, il a été démontré que la majorité des personnes vont choisir le tarif moyen. Pourquoi ? Le tarif le plus bas sera associé avec l’idée d’une qualité moindre. Le tarif le plus haut sera un frein pour l’achat. Le tarif moyen sera donc la solution préférée car perçue comme le signal d’un bon rapport qualité-prix. 

 

Donner des prix trop bas peut dévaluer vos produits et donner l’impression d’un manque de qualité. De plus, à long terme, votre entreprise artisanale pourrait être non viable si vous ne prenez pas en compte toutes les charges qui incombent à votre activité.

 

L’estimation de ses prix ne se fait pas juste en se comparant à la concurrence qui peut avoir des méthodes de production différentes des nôtres. Cela nécessite une méthode de calcul qui prend en compte toutes les charges réelles (matériel, charges fixes et temps de travail) et les bénéfices minimums que l’on prévoit de faire.

 

 

Créer une entreprise artisanale en ligne : les 7 erreurs à éviter4 | DES FICHES PRODUITS NON-OPTIMISÉES

L’optimisation des fiches produits pour un bon référencement sur les moteurs de recherche. Encore une notion bien floue *en réalité inconnue* à mes débuts !

 

Pour travailler efficacement et ne pas perdre trop de temps sur la rédaction des titres et des alt texts des photos de mes fiches produits, j’avais créé un document avec quelques modèles déjà rédigés. Je me contentais alors de faire quelques menus changements pour chaque nouveau produit. Je n’avais pas de stratégie en place pour le référencement et j’ai fait fausse route pendant longtemps.

 

Brrr !! Pas bien !!

 

L’optimisation d’une fiche produit doit se faire de façon méthodique. Ca comprend la recherche de données précises (volume de recherche et score de difficulté) pour sélectionner les bons mots clés. Ceux qui vous apporteront du trafic vers vos fiches produits.

 

Optimiser ses fiches produits n’est pas compliqué à faire mais cela nécessite de se documenter et d’apprendre les bases du référencement avant de se lancer.

 

C’est une bonne chose d’être proactif et de ne pas procrastiner à outrance, mais prendre le temps d’apprendre comment bien travailler avant de démarrer est fortement recommandé. Cela évite de devoir revenir en arrière et de devoir modifier ses fiches produits erronées par la suite. Et donc au final de perdre du temps précieux !

 

Apprendre à rédiger des fiches produits complètes et optimisées pour être bien référencé par les moteurs de recherche, et donc trouvé par vos futurs clients, est essentiel.

 

 

5 | SE PRENDRE POUR SUPERMAN, OU WONDER WOMAN

Lorsqu’on débute dans sa création d’entreprise, on est souvent tout feu tout flamme ! On a envie de tout mettre en œuvre pour que notre projet avance. Mais on ne maîtrise pas tout…

 

Publier sur les réseaux sociaux semble simple, mais le premier obstacle sera par exemple le choix des hashtags à inclure. C’est un travail de recherche à faire en amont et qui vous ralentira si vous n’avez pas pensé à sélectionner des hashtags et que vous n’avez pas de stratégie déjà en place.

 

Prendre des photographies de produits à l’aspect professionnel n’est pas non plus une chose innée. Cela demande des efforts et de la réflexion… qui prennent du temps.

 

Pour être efficace et pour éviter de partir dans tous les sens (l’entrepreneuriat nécessite d’accomplir une multitude de tâches), il est important de planifier ses actions sans oublier de prendre en compte que ces nouvelles tâches prendront du temps au début. 

 

Si vous ne réussissez pas à planifier, vous planifiez un échec.” Benjamin Franklin

 

Si vous prévoyez trop de tâches, vous ne serez pas capable de tout achever, et cela peut être très démoralisant. Il faut donc rester raisonnable et prévoir moins que trop.

 

 

6 | OUBLIER QUE LA PRIORITÉ EST DE VENDRE

Beaucoup de jeunes artisans sont passionnés par leur activité, mais pas par la vente. Les tâches commerciales ne sont pas toujours synonyme de moments de plaisir. Et pourtant, une activité sans vente n’est pas de l’entrepreneuriat, mais un passe-temps !

 

J’ai longtemps passé beaucoup *trop* de temps à créer et perfectionner mes produits et mes fiches produits au lieu de dédier du temps à trouver de nouveaux clients (en contactant des points de vente, en organisant des jeux-concours, en participant à des marchés de créateurs ou encore en publiant régulièrement sur les réseaux sociaux ou Pinterest par exemple). 

 

Passer trop de temps sur des détails ou des tâches qui ne vous permettent pas de vendre est du temps perdu ou mal investi. Il faut donc prévoir dans son plan d’action des tâches régulières pour trouver des clients. Même si ce n’est pas votre partie préférée !

 

 

7 | TRAVAILLER SEUL.E

J’ai travaillé longtemps seule sur mon projet de création d’entreprise. Jusqu’au jour où l’on m’a parlé des “couveuses d’entreprise”. Mais qu’est-ce donc ?

 

J’ai été accompagnée pendant plusieurs mois par la BGE PaRIF (il existe d’autres BGE dans les différentes régions de France). Et c’est ce qui m’est arrivé de meilleur dans mon projet de création d’entreprise ! La BGE est un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise.

 

Après avoir candidaté, j’ai pu suivre diverses formations sur l’entrepreneuriat (en vente, marketing, gestion d’entreprise ou encore pour le choix d’un statut juridique et fiscal). En plus des formations, un conseiller suit chaque entrepreneur avec des entretiens réguliers lors desquels un plan d’actions est élaboré et l’entrepreneur bénéficie de conseils avisés de son conseiller pour l’aider à progresser. Que du bonheur !

 

Après une expérience plus que positive au sein de la BGE PaRIF, je vous conseille fortement de vous faire accompagner au début de votre projet. Acceptez l’aide extérieure car il est tout à fait normal que vous ne sachiez pas tout. Le regard extérieur de personnes qui ont de l’expérience dans l’entrepreneuriat ne pourra que vous être bénéfique et fera avancer votre projet dans la bonne direction.

 

 

 

N’oubliez pas l’essentiel !

En travaillant seule sur mon projet et en démarrant sans connaissances préalables, j’ai fait beaucoup d’erreurs. Mais comme dit l’expression : “c’est en faisant des erreurs qu’on apprend”.

 

Il ne faut pas avoir peur de se tromper car c’est inévitable, mais j’espère que mon partage d’expérience vous permettra d’éviter quelques écueils et vous fera gagner du temps précieux.

 

Apprenez à identifier vos erreurs afin de développer vos compétences. Devenir entrepreneur signifie devoir s’occuper de tâches très diverses. En mettant en place des actions nouvelles, vous ferez des erreurs qui vous permettront de vous améliorer et de faire grandir votre projet.

 

“Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 façons de faire qui ne fonctionnent pas.” Thomas Edison

 

Le succès prend du temps, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Pour progresser, il faut prendre du recul sur les actions que l’on a réalisées et les analyser. C’est ainsi que vous identifierez les points à améliorer et pour lesquels vous aurez peut-être besoin d’une aide extérieure et de retours d’expériences d’autres entrepreneurs.

 

 

Bonne chance dans la création de votre propre entreprise !

TRAVAILLEZ DUR, RÊVEZ EN GRAND, N’ABANDONNEZ JAMAIS !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *